Succès du lancement du satellite Hugo de GHGSat grâce au programme Rideshare de SpaceX

  • Le satellite GHGSat-C2 (Hugo) s’est séparé avec succès de la fusée SpaceX.
  • Ce lancement fait suite à celui du deuxième satellite de GHGSat, appelé Iris, le 2 septembre 2020.
  • Hugo résulte de la première collaboration de GHGSat avec le chef de file technologique international ABB Mesures & Analyses Canada.

11 h 30 AM, 24 janvier 2021. Montréal, Canada. GHGSat, le chef de file mondial en surveillance haute résolution des gaz à effet de serre à partir de l’espace, a réussi le lancement de son troisième satellite, GHGSat-C2 (Hugo), à partir de la fusée SpaceX Falcon 9 à la base de lancement de Cap Canaveral Space Force Station à 10 h 00 (HE)/15 h 00 (UTC) le 24 janvier 2021.

Le satellite, intégré par Nanoracks, s’est séparé de la fusée Falcon 9, 68 minutes après le décollage. On prévoit mettre Hugo en service commercial au cours des prochaines semaines.

Hugo résulte de la première collaboration de GHGSat avec ABB, la société d’ingénierie qui a construit la charge utile. Les autres satellites de la constellation de GHGSat comprennent le démonstrateur de technologie Claire (GHGSat-D), en orbite depuis 2016, et Iris (GHGSat-C1), qui a été lancé le 2 septembre 2020.

Hugo est le deuxième d’une série de dix satellites commerciaux haute résolution qu’on retrouvera en orbite d’ici la fin de 2022. Chacun de ces satellites est pourvu d’un capteur de pointe pouvant détecter des émissions de méthane 100 fois plus petites à une résolution 100 fois plus grande que tout autre satellite commercial ou à financement public. D’ailleurs, Iris a déjà détecté et quantifié des panaches plus petits que le satellite GHGSat-D (Claire) pour des industries comme celles du pétrole et du gaz, de la gestion des déchets et des mines.

Stephane Germain, chef de la direction de GHGSat, a déclaré : « La réussite du lancement du satellite Hugo permet de doubler notre capacité commerciale de mesure haute résolution en orbite d’émissions, à même les installations. Ce lancement commence l’année en beauté et s’avère prometteur pour le déploiement de notre constellation. »

Trois autres satellites GHGSat sont en cours de construction. Chacun comprendra des capteurs GHGSat, fabriqués sous contrat par ABB Mesures & Analyses Canada. Marc Corriveau, directeur général d’ABB Mesures & Analyses Canada, a déclaré : « ABB est très heureuse d’avoir soutenu le lancement rapide du satellite Hugo, à la suite de la fourniture de la première d’une série de charges utiles déjà en production. L’expérience que nous avons acquise dans le cadre de programmes spatiaux réputés comme JPSS, Meteosat, MetOp, GOSAT et SCISAT nous a permis de définir la technologie unique de GHGSat. Ces missions complémentaires s’avèrent essentielles pour mieux comprendre notre planète et pour nous assurer un avenir durable. »

SpaceX Transporter 1 Mission Payload. Crédit: SpaceX
SpaceX Falcon 9 Space Force Station. Crédit: SpaceX