GHGSat-C1 – IRIS

  • Iris est capable de cartographier des panaches de méthane dans l’atmosphère jusqu’à 25 m du sol.
  • Le satellite est capable de détecter et de mesurer les émissions de méthane provenant de sources 100 fois plus faibles que tout système comparable, avec une résolution 100 fois plus grande.
  • Aucun autre exploitant commercial ou organisme spatial subventionné par le gouvernement ne peut en faire autant.
  • Ensemble, nos données et nos analyses fournissent les renseignements nécessaires pour intervenir et réduire les émissions.

Fiche technique d’Iris

  • Lancement :                                    Le 2 septembre 2020 Visionner le lancement
  • Limite de résolution spatiale : <25 m
  • Cône d’analyse :                            12 x 12 km
  • Taille :                                                 20 x 30 x 40 cm
  • Poids :                                                 16 kg

Premiers résultats

Conrolled Release, Alberta - Canada, CH4 measurementLe 15 septembre 2020, Iris a reçu la mission de mesurer une émission contrôlée de méthane à partir d’installations situées en Alberta, au Canada. Les mesures au sol de cette émission contrôlée ont indiqué un taux de 260 kgCH4/hr.

La carte de concentration du satellite a été superposée à une carte Google.

Un avion équipé du même capteur haute résolution breveté de GHGSat a survolé le site au même moment pour obtenir une référence. Vous trouverez ci-dessous deux mesures de la même émission contrôlée, qui ont été réalisées par le capteur de cet avion (GHGSat-AV), avec en superposition les concentrations de méthane captées en images prises en lumière visible par la caméra auxiliaire de GHGSat.

  • L’émission contrôlée a commencé quelques minutes avant que le satellite se mette au travail.
  • Les mesures prises par l’avion GHGSat-AV immédiatement avant et après les mesures du satellite corroborent visuellement la direction du vent.
  • La forme du panache indiquée par le satellite corrobore à son tour les variations du vent.

Les paramètres du capteur, comme la taille des pixels, varient entre le satellite GHGSat-C1 et l’avion GHGSat-AV, ce qui entraîne des différences dans :

  • les seuils de détection (le niveau/l’échelle de détection d’une émission par le capteur);
  • les concentrations de méthane par pixel par rapport à la source.
Controlled Release, Alberta - Canada, CH4 measurement
Controlled Release, Alberta - Canada, CH4 measurement

Pour en savoir plus sur ces résultats, veuillez écrire à [email protected].

Première lumière

La première lumière d’Iris, c’est-à-dire la première observation d’une émission de méthane par l’engin spatial, a été détectée au-dessus de l’Asie centrale sept jours seulement après le lancement du satellite, qui a eu lieu le 2 septembre 2020.

En savoir plus

La constellation GHGSat

Iris est le deuxième de notre constellation de dix satellites de surveillance mondiale des émissions, qui se trouveront en orbite d’ici 2022. Notre troisième satellite, Hugo (GHGSat-C2), sera lancé d’ici la fin de l’année. Claire, notre satellite de démonstration de la technologie, a été lancé en 2016. À ce jour, il a réalisé plus de 60 000 mesures et le travail se poursuit.